Les champignons : des organismes vivants à part

Les super pouvoirs du champignon

Un champignon est défini comme un être vivant sans chlorophylle composé d’un pied et d’un chapeau tout deux formés de réseaux de filaments, appelé le mycélium. L’intérêt porté sur le champignon repose majoritairement sur son appareil reproducteur, appelé le carpophore ou le sporophore. En effet, cette partie du champignon regroupe un grand nombre de composés bioactifs ayant différentes actions bénéfiques sur notre organisme.

Les champignons représentent un univers passionnant et unique : ils n’ont rien à voir avec les plantes ni avec les animaux, ce sont des organismes vivants à part. Ils sont absolument essentiels dans le cycle de la nature. A titre d’exemple, ce sont les champignons qui débarrassent le sol de notre planète des débris organiques divers, comme le reste des plantes qu’ils transforment en humus. Sans eux, le sol serait recouvert d’une telle couche de débris que la vie, telle qu’on la connaît, ne pourrait exister ! Ils sont intimement liés au cycle de la vie de tous les êtres vivants et nous sont donc indispensables.

La mycologie et la mycothérapie

Il existe une branche des sciences consacrée à l’étude des champignons : la mycologie.
La mycologie a réellement débuté vers le XVIe siècle : on a estimé qu’il existait 3,3 millions d’espèces dans le royaume Fungi. Parmi eux, 80 000 seulement ont été nommés par des chercheurs. Sur les 14 000 espèces bien connues des mycologues, seuls 50 % sont comestibles à certains degrés. 2 000 espèces de champignons sont considérées comme des comestibles sains et plus de 700 espèces possèdent des propriétés pharmacologiques significatives.

Les champignons médicinaux sont utilisés en Asie depuis des millénaires, en raison de leurs multiples bienfaits sur la santé. Si leur popularité commence tout juste à s’étendre en Occident, leur utilisation en Orient remonte à plusieurs siècles. Et pour cause : les champignons médicinaux sont de véritables trésors de la nature et leurs vertus semblent infinies ! Ils trouvent ainsi leur place parmi les différentes disciplines thérapeutiques asiatiques (médecine traditionnelle chinoise, médecine Kampo…). La médecine des champignons, ou Mycothérapie, fait partie intégrante de la pharmacopée chinoise.

Des champignons aux nombreuses vertus

Les champignons médicinaux les plus connus dans le monde ont vu, au cours de ces dernières décennies, les études scientifiques et cliniques sur leur composition et leurs bienfaits se multiplier. Parmi les plus populaires et connus dans le monde, on retrouve le Reishi, le Maitake, le Shiitake, le Cordyceps, le Chaga et l’Hericium. Ils ont longtemps été utilisés pour leurs propriétés médicinales afin de traiter les symptômes de pathologies tel que le diabète, le cholestérol, l’obésité, la fatigue, les inflammations, la mémoire… Autant de vertus que la médecine traditionnelle chinoise reconnaît aux champignons et que nous vous inviterons à découvrir au travers de la gamme de compléments alimentaires de MYCELAB.

Bibliographie :

  • Guang-Hua MAO et al., “Antitumor and immunomodulatory activity of a water-soluble polysaccharide from Grifola frondosa”, 08/2015, in Carbohydrate Polymers, p.406-412
  • MA XIAO-LEI et al., “Immunomodulatory activity of macromolecular polysaccharide isolated from Grifola frondosa”, 12/2015, in Chinese Journal of Natural Medicines
  • Gui-Tang CHEN et al., "Isolation, purification and antioxydant activities of polysaccharides from Grifola frondosa", 02/2012, in Carbohydrate Polymers, p.61-66
  • CSG KITZBERGER et al, “Antioxidant and antimicrobial activities of shiitake extracts obtained by organic solvents and supercritical fluids”, 2006, in Journal of Food Engineering, p.631-638
  • Andreia A.J CARNEIRO et al., “Chemical composition and antioxidant of dried powder formulations of Agaricus blazei and Lentinus edodes”, 2012, in Food Chemistry, p.2168-2173
  • Weifa ZHENG et al., “Accumulation of antioxidant phenolic constituents in submerged cultures of Inonotus obloquus”, 2008, in Bioresource Technology, p.1327-1335
  • S-Q HUANG et al., "Antioxidant activities of five polysaccharides from Inonotus obliquus”, 03/2012, in International Journal of Biological Macromolecules, p.1183-1187
  • XiuJu DU et al., “Chemical analysis and antioxidant activity of polysaccharides extracted from Inonotus obliquus sclerotia”, 10/2013, in International Journal of Biological Macromolecules, p.691-696
  • Jasmina GLAMOELIJA et al., “Chemical characterization and biological activiy of Chaga, a medicinal mushroom”, 2014, in Journal of Ethnopharmacology, p.323-332
  • Chao LIU et al., "Chemical Constitunts from Inonotus obliquus and Their Biological Activities", 12/2013, in Journal of Natural Products
  • Cong WANG et al., “Effects of simulated gastrointestinal digestion in vitro on te chemical properties, antioxidant activity of polysaccharides from Inonotus obliquus”, 10/2017, in Food Research International, p.280-288
  • Trishna DEBNATH et al., "Anti-Oxidant and Anti-Inflammatory Activities of Inonotus Obliquus and Germinated Brown Rice Extracts”, 07/2013, in Molecules, p.9293-9304
  • Juan CHEN et al., “Genomic and transcriptomic analyses reveal differentieal regulation of diverse terpenoid and polyketides secondary metabolites in Hericium erinaceus”, 08/2017, in Scientific Reports
  • Xirui HE et al., “Structures, biological activities, and industrial applications of the polysaccharides from Hericium erinaceus mushroom”, 01/2017, in International Journal of Biological Macromolecules, p.228-237