Qu’est-ce que le stress oxydatif ?

Le stress oxydatif est un déséquilibre entre la production de radicaux libres et des antioxydants, chargé de maintenir l’homéostasie (l’équilibre interne) de l’organisme.

Selon  l’INSERM :

“Le stress oxydatif est un phénomène lié au fait que notre organisme produit en permanence des substances toxiques pour nos cellules : les radicaux libres. Normalement, un système de détoxification permet de s’en débarrasser. Mais il arrive que ce système ne soit pas suffisant. Les radicaux libres vont alors s’accumuler et causer des dégâts : c’est le stress oxydatif.”

C’est un déséquilibre entre la production par l’organisme d’agents oxydants nocifs (radicaux libres, notamment) et celle d’agents antioxydants (comme les vitamines E et C). Il entraîne une inflammation et la survenue de mutations de l’ADN.”

Quel rôle jouent les radicaux libres ?

Un radical libre est une molécule contenant de l’oxygène et possédant un ou plusieurs électrons en nombre impair, ce qui le rend très réactif aux autres molécules. Un risque se présente : le nombre irrégulier de radicaux libres va leur permettre d’interagir chimiquement avec des composants cellulaires tels que l’ADN, des protéines ou des lipides pour capter leurs électrons et se stabiliser. Ceux-ci, à leur tour, se retrouveront déstabilisés et chercheront à capter un électron à une autre molécule, ce qui va déclencher une cascade de réactions radicalaires.

Les radicaux libres sont des molécules composées d’azote et d’oxygène, qui possèdent une instabilité au niveau de la molécule car ils n’ont pas tous leurs électrons sur leur couche externe. Ils seront donc à la recherche d’un autre électron libre pour se stabiliser.

Comment ça fonctionne?

Les radicaux libres sont présents dans les cellules de notre corps à des doses raisonnables : leur concentration est régulée par l’équilibre entre leur taux de production et leur taux d’élimination par les systèmes de détoxification appelés antioxydants (enzymes, vitamines, minéraux). L’exposition à des agents toxiques peut compromettre l’équilibre fragile entre les antioxydants et la production de radicaux libres.

Quels sont les facteurs de risque ?

Nous produisons de manière naturelle des radicaux libres en faisant de l’exercice ou par le biais d’une inflammation. C’est un processus naturel de notre corps pour nous maintenir en bonne santé.

En revanche, nous pouvons également être exposé aux radicaux libres dans notre environnement quotidien : certains pesticides, la fumée de cigarette, les particules radioactives, la pollution atmosphérique, le stress psychologique, le manque de sommeil, la sédentarité, les UV du soleil mais aussi une alimentation trop riche en sucre, gras et alcool.

Le stress oxydatif, quels effets sur le corps ?

L’oxydation est un processus normal et nécessaire qui a lieu dans notre corps. En revanche, un déséquilibre entre l’activité antioxydante et celle des radicaux libres entraîne un stress oxydatif. Lorsque les radicaux libres fonctionnent correctement, ils détiennent une tâche importante : combattre les agents pathogènes. Lorsqu’il y a plus de radicaux libres présents que d’antioxydants, ces derniers n’ont plus les moyens de maintenir l’équilibre de l’organisme et se mettent à endommager les tissus adipeux (masse graisseuse), l’ADN ou encore les protéines de notre corps. Cela peut entraîner de nombreuses conditions physiopathologiques dans le corps tel que les maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer), des mutations, des cancers, des troubles cardiaques, l’apparition d’un diabète, des maladies inflammatoires…

Un antioxydant… c’est-à-dire ?

Les antioxydants sont des molécules présentes dans les cellules qui ralentissent ou empêchent l’oxydation. La capacité de notre corps à produire des antioxydants est contrôlée par notre constitution génétique et influencée par notre exposition aux facteurs environnementaux tels que le régime alimentaire, le tabagisme ou la pollution. La production interne de notre corps en antioxydants ne suffit pas à neutraliser tous les radicaux libres, il faut donc aider ce dernier à se défendre en augmentant nos apports en antioxydants.

Gérer et prévenir le stress oxydatif

Il est impossible d’éviter l’exposition aux radicaux libres et au stress oxydatif. Cependant, il est possible de minimiser leurs effets sur notre organisme. La première chose à faire est d’augmenter notre niveau d’antioxydants et de diminuer la formation de radicaux libres (en limitant au maximum l’exposition aux facteurs de risques cités précédemment).

Pour cela, une alimentation riche en antioxydants doit être assurée à travers une consommation :

  • De fruits et légumes (fruits rouges et crucifères)
  • De chocolat
  • De café 
  • De thé
  • Des épices 

Seulement, la majeur partie du temps, notre train de vie ne nous permet pas de s’assurer un taux élevé d’antioxydants permettant à notre organisme de prévenir le stress oxydatif. C’est pourquoi nous avons créé β-Cell qui intègre 10 ingrédients naturels riches en antioxydants tels que la L-ergothioneine, le glutathion et le SuperOxyde Dismutase (SOD).

Bibliographie :

  • Debasis BAGCHI et al., “Free radical scavenging, antioxidant and cancer chemoprevention by grape seed proanthocyanidin”, in Mutation Research, n°768, p.69-73, 04/2014

  • Carmen SANCHEZ, “Reactive oxygen species and antioxidant properties from mushrooms”, in  Synthetic and Systems Biotechnology 2, 2017, p.13-22