Le stress oxydatif

Le stress oxydatif

Qu’est-ce que le stress oxydatif ?

Le stress oxydatif est un déséquilibre entre la production de radicaux libres et des antioxydants, chargé de maintenir l’homéostasie (l’équilibre interne) de l’organisme.

Selon  l’INSERM :

“Le stress oxydatif est un phénomène lié au fait que notre organisme produit en permanence des substances toxiques pour nos cellules : les radicaux libres. Normalement, un système de détoxification permet de s’en débarrasser. Mais il arrive que ce système ne soit pas suffisant. Les radicaux libres vont alors s’accumuler et causer des dégâts : c’est le stress oxydatif.”

C’est un déséquilibre entre la production par l’organisme d’agents oxydants nocifs (radicaux libres, notamment) et celle d’agents antioxydants (comme les vitamines E et C). Il entraîne une inflammation et la survenue de mutations de l’ADN.”

Quel rôle jouent les radicaux libres ?

Un radical libre est une molécule contenant de l’oxygène et possédant un ou plusieurs électrons en nombre impair, ce qui le rend très réactif aux autres molécules. Un risque se présente : le nombre irrégulier de radicaux libres va leur permettre d’interagir chimiquement avec des composants cellulaires tels que l’ADN, des protéines ou des lipides pour capter leurs électrons et se stabiliser. Ceux-ci, à leur tour, se retrouveront déstabilisés et chercheront à capter un électron à une autre molécule, ce qui va déclencher une cascade de réactions radicalaires.

Les radicaux libres sont des molécules composées d’azote et d’oxygène, qui possèdent une instabilité au niveau de la molécule car ils n’ont pas tous leurs électrons sur leur couche externe. Ils seront donc à la recherche d’un autre électron libre pour se stabiliser.

Comment ça fonctionne?

Les radicaux libres sont présents dans les cellules de notre corps à des doses raisonnables : leur concentration est régulée par l’équilibre entre leur taux de production et leur taux d’élimination par les systèmes de détoxification appelés antioxydants (enzymes, vitamines, minéraux). L’exposition à des agents toxiques peut compromettre l’équilibre fragile entre les antioxydants et la production de radicaux libres.

Quels sont les facteurs de risque ?

Nous produisons de manière naturelle des radicaux libres en faisant de l’exercice ou par le biais d’une inflammation. C’est un processus naturel de notre corps pour nous maintenir en bonne santé.

En revanche, nous pouvons également être exposé aux radicaux libres dans notre environnement quotidien : certains pesticides, la fumée de cigarette, les particules radioactives, la pollution atmosphérique, le stress psychologique, le manque de sommeil, la sédentarité, les UV du soleil mais aussi une alimentation trop riche en sucre, gras et alcool.

Le stress oxydatif, quels effets sur le corps ?

L’oxydation est un processus normal et nécessaire qui a lieu dans notre corps. En revanche, un déséquilibre entre l’activité antioxydante et celle des radicaux libres entraîne un stress oxydatif. Lorsque les radicaux libres fonctionnent correctement, ils détiennent une tâche importante : combattre les agents pathogènes. Lorsqu’il y a plus de radicaux libres présents que d’antioxydants, ces derniers n’ont plus les moyens de maintenir l’équilibre de l’organisme et se mettent à endommager les tissus adipeux (masse graisseuse), l’ADN ou encore les protéines de notre corps. Cela peut entraîner de nombreuses conditions physiopathologiques dans le corps tel que les maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer), des mutations, des cancers, des troubles cardiaques, l’apparition d’un diabète, des maladies inflammatoires…

Un antioxydant… c’est-à-dire ?

Les antioxydants sont des molécules présentes dans les cellules qui ralentissent ou empêchent l’oxydation. La capacité de notre corps à produire des antioxydants est contrôlée par notre constitution génétique et influencée par notre exposition aux facteurs environnementaux tels que le régime alimentaire, le tabagisme ou la pollution. La production interne de notre corps en antioxydants ne suffit pas à neutraliser tous les radicaux libres, il faut donc aider ce dernier à se défendre en augmentant nos apports en antioxydants.

Gérer et prévenir le stress oxydatif

Il est impossible d’éviter l’exposition aux radicaux libres et au stress oxydatif. Cependant, il est possible de minimiser leurs effets sur notre organisme. La première chose à faire est d’augmenter notre niveau d’antioxydants et de diminuer la formation de radicaux libres (en limitant au maximum l’exposition aux facteurs de risques cités précédemment).

Pour cela, une alimentation riche en antioxydants doit être assurée à travers une consommation :

  • De fruits et légumes (fruits rouges et crucifères)
  • De chocolat
  • De café 
  • De thé
  • Des épices 

Seulement, la majeur partie du temps, notre train de vie ne nous permet pas de s’assurer un taux élevé d’antioxydants permettant à notre organisme de prévenir le stress oxydatif. C’est pourquoi nous avons créé β-Cell qui intègre 10 ingrédients naturels riches en antioxydants tels que la L-ergothioneine, le glutathion et le SuperOxyde Dismutase (SOD).

Bibliographie :

  • Debasis BAGCHI et al., “Free radical scavenging, antioxidant and cancer chemoprevention by grape seed proanthocyanidin”, in Mutation Research, n°768, p.69-73, 04/2014

  • Carmen SANCHEZ, “Reactive oxygen species and antioxidant properties from mushrooms”, in  Synthetic and Systems Biotechnology 2, 2017, p.13-22

La Mycothérapie

La Mycothérapie

La mycothérapie est un type de médecine non-conventionnelle employant des champignons médicinaux ou des extraits de ces derniers à des fins médicales. C’est une médecine douce, 100% naturelle, reconnue comme efficace depuis des milliers d’années en Asie.

En pleine mutation dans le monde occidental

La mycothérapie connue en tant que médecine empirique prend petit à petit place dans le rang des sciences fondées sur des preuves scientifiques. En effet, depuis quelques années, le nombre d’études scientifiques publiées dans le but de légitimer et de mettre en avant les bienfaits des champignons médicinaux est grandissant.

Les champignons médicinaux sont aussi nommés « nutraceutiques » car ils possèdent deux fonctions : une première fonction alimentaire dûe à la richesse nutritionnelle de leurs composants et une seconde fonction thérapeutique par leurs propriétés permettant d’entretenir la bonne santé ou de venir en aide dans des pathologies ou des symptômes de maladie.

Les champignons adaptogènes

Les champignons médicinaux sont cliniquement reconnus pour avoir des vertus dites « adaptogènes » : ils ont le pouvoir de nous stimuler en cas de déficience mais peuvent également apaiser notre métabolisme en cas de forte stimulation par différents stress. Ils ont la compétence de relancer notre système immunitaire quand celui-ci est affaibli et ne se défend plus, ou mal. Ils ont la capacité de nous venir en aide quand la maladie nécessite l’emploi de la chimiothérapie, d’anti-inflammatoires ou d’antibiotiques.

Les nutraceutiques contiennent un grand nombre de composés bioactifs. La consommation de champignons nous procure du bêta-glucane biodisponible (mieux assimilé dans le sang), des enzymes, des prébiotiques, des antibiotiques naturels, des vitamines B, de l’ergostérol (pro-vitamine D), des oligoéléments, des acides aminés essentiels et d’autres nutriments qui aident à maintenir une bonne homéostasie de l’organisme.

Comment ça fonctionne ? 

Les polysaccharides sont des molécules composées de glucides à « chaînes longues ». Les champignons possèdent une forte proportion de polysaccharides hydrosolubles dont les bêta-glucanes qui sont en mesure d’activer le système immunitaire.

Beaucoup d’extraits polysaccharidiques de champignons améliorent et renforcent l’immunité des malades en exerçant une activité anti-tumorale. Les bêta-glucanes n’ont aucune action directe sur les cellules cancéreuses pour les détruire. En revanche, ils augmentent l’activité des globules blancs (macrophages) qui dévorent les cellules contaminées. Ces globules blancs se retrouvent ainsi dans tous les systèmes : digestifs, respiratoires… Les macrophages sont stimulés par les bêta-glucanes et produisent un facteur anti-tumoral (TNF) nommé la cytokine. 

Chaque champignon contient un arsenal de molécules qui lui est propre avec un tropisme différent. Mais de manière générale, tous les champignons médicinaux ont la propriété de renforcer notre système immunitaire. 

Les champignons utilisés dans la gamme B-Care de MYCELAB : 

  • Ganoderma lucidum : Le Reishi
  • Lentinus edodes : le Shiitaké 
  • Grifola frondosa : le Maïtaké 
  • Hericium erinaceus : l’Hydne hérisson ou Crinière de Lion 
  • Cordyceps militaris : le Cordyceps 
  • Pleurotus oestratus : le Pleurote en huître 
  • Agaricus Blazei : l’Agaric du Brésil

Prendre soin de soi en consommant des champignons

Prendre soin de soi en consommant des champignons

Les champignons font partie des aliments les plus sains et les plus riches en nutriments de la planète. Super fonctionnels et hautement médicinaux, ils ont un impact positif sur de nombreux aspects de la santé humaine. Ils boostent nos performances, aident à traiter et préviennent certaines maladies, favorisent la longévité et améliorent notre qualité de vie. Nourriture véritablement ancestrale et céleste, les champignons fonctionnels sont le complément idéal pour les personnes ayant un style de vie moderne et soucieuses de leur santé et de leur bien-être.

Nous connaissons tous les champignons comestibles dans notre cuisine moderne. Les champignons fonctionnels sont également largement utilisés pour prendre soin de soi, notamment dans la médecine chinoise ancestrale, les guérisons ayurvédiques et tribales dans le monde entier comme des antioxydants, des adaptogènes, des immunomodulateurs et des nootropiques pour traiter un large éventail de pathologies et promouvoir la longévité. C’est ce qu’on nomme la mycothérapie.

Une étude récente prouve que les mycéliums de champignon sont le cerveau de nos forêts. Les plantes dépendent du mycélium pour communiquer et répartir les nutriments. Les champignons partagent environ 30 à 50 % de matériel génétique avec les êtres humains. Plus de 40% des médicaments pharmaceutiques vendus aujourd’hui utilisent des extractions de champignons, naturelles ou synthétisées. Les champignons et leurs spores sont partout. Ils sont sur le sol où nous marchons, dans l’air que nous respirons et même sur les vêtements que nous portons. Nous partageons une vie symbiotique avec les champignons et l’histoire des champignons est NOTRE histoire.

Les champignons : des organismes vivants à part

Les champignons : des organismes vivants à part

Les super pouvoirs du champignon

Un champignon est défini comme un être vivant sans chlorophylle composé d’un pied et d’un chapeau tout deux formés de réseaux de filaments, appelé le mycélium. L’intérêt porté sur le champignon repose majoritairement sur son appareil reproducteur, appelé le carpophore ou le sporophore. En effet, cette partie du champignon regroupe un grand nombre de composés bioactifs ayant différentes actions bénéfiques sur notre organisme.

Les champignons représentent un univers passionnant et unique : ils n’ont rien à voir avec les plantes ni avec les animaux, ce sont des organismes vivants à part. Ils sont absolument essentiels dans le cycle de la nature. A titre d’exemple, ce sont les champignons qui débarrassent le sol de notre planète des débris organiques divers, comme le reste des plantes qu’ils transforment en humus. Sans eux, le sol serait recouvert d’une telle couche de débris que la vie, telle qu’on la connaît, ne pourrait exister ! Ils sont intimement liés au cycle de la vie de tous les êtres vivants et nous sont donc indispensables !

La mycologie et la mycothérapie

Il existe une branche des sciences consacrée à l’étude des champignons : la mycologie.
La mycologie a réellement débuté vers le XVIe siècle : on a estimé qu’il existait 3,3 millions d’espèces dans le royaume Fungi. Parmi eux, 80 000 seulement ont été nommés par des chercheurs. Sur les 14 000 espèces bien connues des mycologues, seuls 50 % sont comestibles à certains degrés. 2 000 espèces de champignons sont considérées comme des comestibles sains et plus de 700 espèces possèdent des propriétés pharmacologiques significatives.

Les champignons médicinaux sont utilisés en Asie depuis des millénaires, en raison de leurs multiples bienfaits sur la santé. Si leur popularité commence tout juste à s’étendre en Occident, leur utilisation en Orient remonte à plusieurs siècles. Et pour cause : les champignons médicinaux sont de véritables trésors de la nature et leurs vertus semblent infinies ! Ils trouvent ainsi leur place parmi les différentes disciplines thérapeutiques asiatiques (médecine traditionnelle chinoise, médecine Kampo…). La médecine des champignons, ou Mycothérapie, fait partie intégrante de la pharmacopée chinoise.

Des champignons aux nombreuses vertus

Les champignons médicinaux les plus connus dans le monde ont vu, au cours de ces dernières décennies, les études scientifiques et cliniques sur leur composition et leurs bienfaits se multiplier. Parmi les plus populaires et connus dans le monde, on retrouve le Reishi, le Maitake, le Shiitake, le Cordyceps, le Chaga et l’Hericium. Ils ont longtemps été utilisés pour leurs propriétés médicinales afin de traiter les symptômes de pathologies tel que le diabète, le cholestérol, l’obésité, la fatigue, les inflammations, la mémoire… Autant de vertus que la médecine traditionnelle chinoise reconnaît aux champignons et que nous vous inviterons à découvrir au travers de la gamme de compléments alimentaires de MYCELAB.

Qu’est-ce que les végétaux adaptogènes ?

Qu’est-ce que les végétaux adaptogènes ?

Cet article a pour but de mieux comprendre ce que sont les végétaux adaptogènes et ce qu’ils peuvent faire pour nous. Les champignons adaptogènes ont notamment un fort impact dans la lutte contre le stress oxydatif.

Les scientifiques s’accordent à dire que les adaptogènes font partis des alliés les plus puissants dont nous disposons pour contrer les effets de certains des plus grands problèmes de santé auxquels nous sommes confrontés dans le monde moderne.

Saviez-vous que le stress est le terme le plus googlisé en tant que problème de santé ? Et il a été scientifiquement prouvé que les adaptogènes compensent les effets du stress sur notre corps.

Qui sont-ils ?

Les adaptogènes sont une classe étonnante de super plantes qui aident notre corps à se défendre contre le stress. Ce sont des herbes qui ont le pouvoir de tonifier notre corps et le ramener à son équilibre homéostatique, créant ainsi une réponse non spécifique l’aidant à résister au stress. Des études ont confirmé que les herbes et les champignons médicinaux seraient la clé permettant de réduire le stress et améliore notre attention et notre endurance face à la fatigue.

Les adaptogènes agissent de manière systémique dans le corps pour nous aider à l’équilibrer, le restaurer et le protéger. Pour être considéré comme un adaptogène, une herbe doit être:
● Non toxique (inoffensif et sans effets secondaires nocifs)
● Non spécifique (ce qui signifie qu’elle fonctionne de manière holistique dans le corps)
● Avoir un effet normalisant sur le corps en l’aidant à maintenir l’homéostasie

Avant de poursuivre, nous voulons que vous sachiez qu’ “adaptogène” est un terme souvent utilisé sans beaucoup de fondement scientifique ! Chez MYCELAB, nous nous efforçons d’utiliser uniquement des adaptogènes répondant aux critères ci-dessus.

Comment fonctionnent-ils ?

Les plantes interagissent avec l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HPA) et le système sympatho-surrénalien, qui sont tous deux impliqués dans la réponse de l’organisme au stress. Les adaptogènes peuvent modifier la production d’hormones et les réponses physiologiques au stress pour s’assurer que votre corps (de votre esprit à votre système immunitaire, en passant par votre niveau d’énergie) fonctionne comme il se doit.

Les adaptogènes apportent un soutien spécifique à nos glandes surrénales : les glandes qui gèrent notre réponse hormonale au stress et nous aident à faire face à l’anxiété et la fatigue.
L’intérêt de ces derniers a été découvert et utilisé depuis des siècles dans la médecine ayurvédique et chinoise. En effet, il réside dans le fait qu’ils répondent spécifiquement à vos besoins, adaptant leur fonction aux besoins de votre corps.

Quelles sont les meilleures herbes adaptogènes contre le stress ?

Chaque adaptogène a une fonction légèrement différente. Voici quelques adaptogènes et leurs fonctions sur notre organisme :

● Adaptogènes pour le stress à long terme :
L’ Ashwagandha et le Ginseng asiatique soulagent les sources de stress à long terme et les déséquilibres hormonaux pouvant en résulter.
Adaptogènes pour le stress aigu et l’anxiété :
Le Ginseng de Sibérie, le Schisandra aident à atténuer les réactions de stress provoquées par la fuite ou le combat.
La Schisandra, quant à lui, améliore la fonction hépatique et les problèmes gastro-intestinaux.
Des adaptogènes pour la santé immunitaire :
Le reishi renforce le système immunitaire. Le ginseng sibérien est utilisé pour renforcer le système immunitaire, l’endurance physique et la santé sexuelle.

Notre gamme ß-XCARE

Notre gamme ß-XCARE contient les adaptogènes suivants :

Nos champignons :
Agaric du Brésil, Chaga, Cordyceps, Hydné hérisson, Maitaké, Pleurote en huîtres, Reishi, Shiitaké.

Nos plantes :
Ashwaganda, Ginseng américain, Ginseng sibérien, Ginseng coréen, Eleuthérocoque, Schisandra, Andrographis, Astragale, Curcuma, Bacopa, Centella.

Les nombreux avantages des champignons adaptogènes comprennent :

Les adaptogènes aident le corps à s’adapter (d’où son nom) aux effets toxiques du stress et à adapter leurs fonctions aux besoins spécifiques de notre organisme pour améliorer notre santé.

● Ils soutiennent et nourrissent nos glandes surrénales :
en nous aidant à gérer notre réponse hormonale
en nous aidant à gérer la réponse de nos neurotransmetteurs au stress
en nous aidant à faire face à l’anxiété et à la fatigue

● Ils stimulent votre système nerveux central sans effets secondaires, contrairement à certains stimulants populaires du système nerveux central.

● Certains adaptogènes :
1. nous aident à renforcer votre système immunitaire.
2. abaissent la pression artérielle.
3. augmentent la libido.
4. nous fournissent un apport élevé en antioxydants.

Avons-nous besoin d’eux ?

Les adaptogènes ne traitent pas une condition spécifique. Au lieu de cela, ils sont destinés à tous ceux qui cherchent à améliorer leur bien-être général.
La plupart des consommateurs sauront s’ils se sentent optimaux à travers : un meilleur sommeil, un appétit plus sain, une meilleure élimination, un meilleur transit intestinal ou encore une meilleure libido.

Nous pour vous

Aujourd’hui chez MYCELAB nous avons compris que les méthodes qui consistent à repousser les limites de notre corps, par exemple, consommer trop de caféine pour booster la productivité : tout cela ne fonctionne plus !

Suivez notre programme de compléments alimentaires, nous vous promettons des résultats cohérents avec ce que nous avançons : renforcer votre potentiel énergétique, renforcer votre système immunitaire et améliorer vos capacités mentales.