Shiitake ou le champignon elixir de vie

Nom scientifique : Lentinus Edodes
Nom commun : Shiitaké
Surnom : L’élixir de la vie

Cultivé en Chine et au Japon, le Shiitaké est un champignon comestible qui pousse sur le bois de divers feuillus, et c’est d’ailleurs de l’arbre shii, son hôte, qu’il tire son nom. Mais ce champignon est surtout le symbole asiatique de la longévité, et est utilisé à des fins médicinales dans la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 6000 ans. Et pour cause… aussi appelé “lentin des chênes” ou “champignon des Samouraïs”, il offre des propriétés vitalisantes pour l’organisme. Il va même jusqu’à être qualifié “d’élixir de vie” par un célèbre médecin chinois ! Pour toutes ces raisons, la culture du Shiitaké a considérablement augmenté au cours des 50 dernières années.

Mais que contient le Shiitaké pour avoir de tels bienfaits ?

Le Shiitaké se distingue tout d’abord par sa teneur élevée en minéraux, dont le sélénium. Essentiel au soutien de la fonction des cellules musculaires, à la santé des vaisseaux sanguins et au contrôle de l’activité des hormones thyroïdiennes, le sélénium stimule également notre système immunitaire pour aider notre corps à combattre les infections et les maladies. À savoir que, selon l’Institut Linus Pauling, une portion de 5 champignons Shiitaké contient environ 10% de l’apport journalier recommandé en Sélénium.

Mais le Sélénium n’est pas le seul minéral car le Shiitaké est aussi riche en cuivre. Le cuivre est important car il sert à la formation de l’hémoglobine et du collagène (la protéine qui sert à la structure et à la répartition des tissus), et il sert à la constitution de plusieurs enzymes dont certaines contribuent à la défense du corps contre les radicaux libres.


Voyons maintenant du côté des vitamines : comme pour les minéraux, le Shiitaké en est riche. Parmi elles nous noterons : 

  • La Vitamine B2 (ou riboflavine) ; elle a pour fonction principale de produire de l’énergie et d’aider nos cellules à produire le “carburant” nécessaire au bon fonctionnement quotidien. Cette vitamine est d’autant plus importante que son déficit peut entraîner des démangeaisons au niveau des yeux ou de la langue, et des gerçures aux coins de la bouche… On s’en passerait bien ! En plus de ça, et selon le centre médical de l’Université du Maryland, une alimentation à base de Shiitake permet de fournir 16% de l’apport quotidien recommandé pour les hommes, et 19% pour les femmes.
  •  La Vitamine B3 (ou niacine) ; celle-ci possède la même fonction que sa précédente consoeur. Mais elle ajoute également sa touche personnelle en dilatant nos vaisseaux sanguins, ce qui favorise la perfusion cardiaque et réduit la tension artérielle, et aide aussi à traiter l’hypercholestérolémie. Ici aussi, le Shiitake contribue à l’apport quotidien recommandé en Vitamine B3.
  • La Vitamine B5 (ou acide pantothénique) ; cette vitamine fait partie d’un coenzyme clé qui nous permet d’utiliser de façon adéquate l’énergie des aliments que nous consommons. Elle intervient également à plusieurs étapes de la synthèse des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs et de l’hémoglobine.
  • La Vitamine D ; le Shiitaké en est riche ! Elle nous permet d’avoir des os et des dents en bonne santé en rendant disponible le calcium et le phosphore dans le sang pour la croissance de la structure osseuse.

Maintenant, si l’on sort des vitamines et minéraux, on se rend compte que le Shiitaké est doté d’un certain nombre de composés biologiquement actifs. Nous en avons 2 à vous présenter. 

Le premier est le Lentinane, un polysaccharide faisant l’objet de nombreuses études : en effet, ce serait lui à l’origine des effets bénéfiques du champignon. Dans certains pays on peut même le retrouver sous forme injectable pour traiter le cancer !

Mais tout ça ne nous dit pas qu’en fait, le Lentinane est considéré comme un modificateur de la réponse biologique et exerce des effets anticancéreux (in vitro). Il a démontré des propriétés antifongiques, anti prolifératives, immuno-stimulatrices, hépatoprotectrices, antimutagènes et anti-caries, ainsi qu’une propriété permettant la suppression de l’activité de la transcriptase inverse du VIH-1. On peut même rajouter à la liste qu’il permet de réduire l’incidence des effets secondaires associés à la chimiothérapie chez les patients atteints d’un cancer gastro-intestinal avancé… Ça fait beaucoup, et c’est tant mieux ! 

Le second est la D-Eritadenine (DEA), qui n’est rien d’autre qu’un puissant antioxydant, inhibiteur du stress oxydatif qui joue également un rôle d’inhibiteur de l’enzyme qui est impliquée dans la synthèse de cholestérol… Donc, la DEA permet de réduire le cholestérol et favorise la santé cardiovasculaire ! 

Bien sûr ce n’est pas tout, car le Shiitaké est également riche en fibres, en protéines, en acides aminés essentiels ; mais il contient également des phytostérols et des B-glucanes qui, tous les 2, permettent de diminuer le taux de cholestérol dans le sang.

Du coup, quand est-ce que le Shiitaké est utile pour moi ? Et bien on l’utilise afin de soutenir le système immunitaire lors de maladies tels que le cancer ou encore le VIH mais il est également bon pour soutenir la réponse immunitaire des sujets en bonne santé. On peut aussi l’utiliser en tant que soutien pour réduire les niveaux de cholestérol chez les patients souffrant de maladie cardiaque. Il semblerait même que ces champignons, en tant que stimulants du système immunitaire, peuvent être utilisés comme compléments à d’autres traitements et peuvent améliorer le bien-être du patient.

Ou bien plus simplement, vous pouvez utiliser le Shiitaké en cure pour lutter contre les agressions quotidiennes et la prolifération des radicaux libres, qui sont responsables du vieillissement des cellules et de la peau.

 

Bibliographie 
Sun J, et al., "Isolation of a laccase with HIV-1 reverse transcriptase inhibitory activity from fresh fruiting bodies of the Lentinus edodes (Shiitake mushroom)", Indian J Biochem Biophys, 2011;48(2): 88– 94.

Shouji N, et al., "Anticaries effect of a component from Shiitake (an edible mushroom)", Caries Res, 2000;34(1): 94–98.

Del Buono A, et al., "Polysaccharide from Lentinus edodes for integrative cancer treatment: immunomodulatory effects on lymphocyte population", World Cancer Research Journal, 2016;3(1)

CSG KITZBERGER et al. ; 2006 ; “Antioxidant and antimicrobial activities of shiitake extracts obtained by organic solvents and supercritical fluids”, Journal of Food Engineering, n°80, 631-638

Andreia A.J CARNEIRO et al. ; 2012 ; “Chemical composition and antioxidant of dried powder formulations of Agaricus blazei and Lentinus edodes”, Food Chemistry, n° 138, 2168-2173

Ina K, et al., "Lentinan prolonged survival in patients with gastric cancer receiving S-1-based chemotherapy", World J Clin Oncol, 2011;2(10): 339–343

Kabir Y, et al., "Effect of shiitake (Lentinus edodes) and Maitake (Grifola frondosa) mushrooms on blood pressure and plasma lipids of spontaneously hypertensive rats", J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo), 1987;33(5): 341–346

Xu X, et al., "Structure and immuno-stimulating activities of a new heteropolysaccharide from Lentinula edodes", J Agric Food Chem, 2012;60(46): 11560–11566