La mycothérapie est un type de médecine non-conventionnelle employant des champignons médicinaux ou des extraits de ces derniers à des fins médicales. C’est une médecine douce, 100% naturelle, reconnue comme efficace depuis des milliers d’années en Asie.

En pleine mutation dans le monde occidental

La mycothérapie connue en tant que médecine empirique prend petit à petit place dans le rang des sciences fondées sur des preuves scientifiques. En effet, depuis quelques années, le nombre d’études scientifiques publiées dans le but de légitimer et de mettre en avant les bienfaits des champignons médicinaux est grandissant.

Les champignons médicinaux sont aussi nommés « nutraceutiques » car ils possèdent deux fonctions : une première fonction alimentaire dûe à la richesse nutritionnelle de leurs composants et une seconde fonction thérapeutique par leurs propriétés permettant d’entretenir la bonne santé ou de venir en aide dans des pathologies ou des symptômes de maladie.

Les champignons adaptogènes

Les champignons médicinaux sont cliniquement reconnus pour avoir des vertus dites « adaptogènes » : ils ont le pouvoir de nous stimuler en cas de déficience mais peuvent également apaiser notre métabolisme en cas de forte stimulation par différents stress. Ils ont la compétence de relancer notre système immunitaire quand celui-ci est affaibli et ne se défend plus, ou mal. Ils ont la capacité de nous venir en aide quand la maladie nécessite l’emploi de la chimiothérapie, d’anti-inflammatoires ou d’antibiotiques.

Les nutraceutiques contiennent un grand nombre de composés bioactifs. La consommation de champignons nous procure du bêta-glucane biodisponible (mieux assimilé dans le sang), des enzymes, des prébiotiques, des antibiotiques naturels, des vitamines B, de l’ergostérol (pro-vitamine D), des oligoéléments, des acides aminés essentiels et d’autres nutriments qui aident à maintenir une bonne homéostasie de l’organisme.

Comment ça fonctionne ? 

Les polysaccharides sont des molécules composées de glucides à « chaînes longues ». Les champignons possèdent une forte proportion de polysaccharides hydrosolubles dont les bêta-glucanes qui sont en mesure d’activer le système immunitaire.

Beaucoup d’extraits polysaccharidiques de champignons améliorent et renforcent l’immunité des malades en exerçant une activité anti-tumorale. Les bêta-glucanes n’ont aucune action directe sur les cellules cancéreuses pour les détruire. En revanche, ils augmentent l’activité des globules blancs (macrophages) qui dévorent les cellules contaminées. Ces globules blancs se retrouvent ainsi dans tous les systèmes : digestifs, respiratoires… Les macrophages sont stimulés par les bêta-glucanes et produisent un facteur anti-tumoral (TNF) nommé la cytokine. 

Chaque champignon contient un arsenal de molécules qui lui est propre avec un tropisme différent. Mais de manière générale, tous les champignons médicinaux ont la propriété de renforcer notre système immunitaire. 

Les champignons utilisés dans la gamme B-Care de MYCELAB : 

  • Ganoderma lucidum : Le Reishi
  • Lentinus edodes : le Shiitaké 
  • Grifola frondosa : le Maïtaké 
  • Hericium erinaceus : l’Hydne hérisson ou Crinière de Lion 
  • Cordyceps militaris : le Cordyceps 
  • Pleurotus oestratus : le Pleurote en huître 
  • Agaricus Blazei : l’Agaric du Brésil